Outils pour utilisateurs

Outils du site


histoire

Histoire(s) du château de Kerminy

Source : wikipédia, page de Rosporden

La seigneurie de Kerminihy, la seule dont le manoir était situé sur le territoire de la trève de Rosporden, contrôlait toute la partie nord de celle-ci ; son nom (“Minihi” signifie “Maison de moines” en breton) indique une probable fondation monastique ; le premier membre de cette seigneurie dont l'histoire a conservé quelque trace est Alain de Kerminihy, de même que Jean et Jacques de Kerminihy, probablement ses fils, cités dans des montres de 1379 ; Guézennec de Kerminihy est cité lors de la réformation des fouages de 1426 et d'autres ensuite, la dernière membre de cette famille étant Françoise de Kerminihy, qui épousa Alain du Plessis, seigneur de Missirien (Le manoir de Missirien se trouve en Kerfeunteun), le nom tombant alors en quenouille par absence d'héritier mâle. Pierre du Plessis, né vers 1545 et décédé en 1608 étant probablement leur fils.

Le manoir de Kerminy avait été édifié au XVIIe siècle par Antoine René Le Pappe, seigneur de Kerminihy ; à l'abandon dans la seconde moitié du XIXe siècle, la propriété est restaurée et son parc planté d'espèces exotiques par Émile Avril, ingénieur responsable de la construction de la voie ferrée, puis par son gendre le vicomte Aimé Édouard de Villiers du Terrage. Il est né le 17 décembre 1827 à Paris. Son père Édouard de Villiers du Terrage est l'auteur du « Journal et souvenirs sur l'expédition d'Égypte », publié en 1899 et ensuite le fis de ce dernier Marc de Villiers du Terrage (Marc de Villiers du Terrage (1867-1936), historien, membre de la Société des Américanistes, auteur notamment de "Les dernières années de la Louisiane française", 1904.

Source : « Histoire de la paroisse Rosporden » du père Henri Guirec, ed. Le livre d'histoire

Ici, seuls sont retranscris les extraits parlant de Kerminy.

à l'origine de la commune : p.8 « Dans la chapelle Saint Jean-Baptiste, prient les moines du Minihy, les Hospitaliers de Jérusalem, en casaque rouge sous leur manteau noir orné d'une croix blanche »

p.13 : « En 1899 et 1901, Monsieur de Villiers du Terrage, du château de Kerminihy, découvrit à Kerambroc'h et à Penbuel, deux sépultures sous tumulus »

histoire.txt · Dernière modification: 2020/10/25 12:53 par sarah